Ne pas confondre musulmans et islamistes !

09 - Novembre - 2020
Ibrahima Thiam, président d'Un Autre Avenir
Ibrahima Thiam, président d'Un Autre Avenir

Les derniers attentats terroristes commis ces derniers jours en France, à Conflans-Sainte-Honorine et Nice, soulèvent l’horreur et devraient susciter une réprobation unanime dans le monde. Ce n’est manifestement pas le cas dans beaucoup de pays, en particulier le Pakistan, la Turquie, le Qatar, etc. Certains d’entre eux ont même répondu à cette tragédie en boycottant des produits français présents dans les rayons des hypermarchés.

Décapiter un professeur, chargé d’enseigner à nos enfants, à la sortie de son collège, égorger des chrétiens venus se recueillir dans une église, ne correspond pas à notre vision de l’Islam. Le coran lui-même précise que chaque vie humaine est sacrée et que s’en prendre à une personne revient à s’en prendre à l’humanité toute entière.

Ceux qui commettent ces actes de folie, au nom soi-disant de l’Islam ne sont pas de véritables musulmans. Ils sont le fait d’une minorité d’individus radicalisés qui ont dévoyé les préceptes de notre religion pour en faire un outil politique à des fins de conquête du pouvoir. Ces meurtriers trahissent les enseignements du prophète et jettent l’anathème sur toute une communauté qui n’aspire qu’à vivre en paix avec ses semblables en respectant les lois de la République. Ils favorisent un amalgame dangereux entre musulmans et islamistes et créent un climat délétère dans notre société dont les musulmans sont les premières victimes.

J’ajoute que nous avons le devoir de dénoncer ces assassinats à l’image du grand recteur de la mosquée de Paris et de plusieurs imams car nous ne pouvons accepter de tels actes qui mettent en péril l’unité nationale du pays dans lequel nous vivons et le dialogue interconfessionnel que nous entretenons avec nos frères chrétiens et juifs. Dans ces moments douloureux notre solidarité doit être totale.

L’Islam est une religion de paix, qui prône l’amour universel, et il est infiniment regrettable que certains en ont fait un instrument de guerre.

 

Ibrahima THIAM,
Président du mouvement Un Autre Avenir

Dernières actualités :

24 - Novembre - 2020

Quand certains vont à la soupe et mangent à tous les râteliers !

Le président Macky Sall avait pris l’engagement solennel au début de son premier mandat, de « réduire l’opposition à sa plus simple expression ». Seule promesse tenue. Macky Sall ne convainc personne...


03 - Novembre - 2020

Le énième remaniement de Macky Sall 1er

Sous le règne de Macky Sall 1 er les remaniements ministériels ont atteint un tel degré d’insignifiance politique qu’il est difficile de vouloir les soumettre à une quelconque lecture politique. Ces remaniements...

26 - Octobre - 2020

MALI, la malédiction des coups d’État

En réalisant un coup d’Etat voici quelques semaines les militaires maliens n’ont pas adressé un bon signal, ni en Afrique, ni ailleurs dans le monde. Le XXI e siècle ne veut plus revivre les putschs et les juntes comme le...

21 - Septembre - 2020

Viol de la Constitution, coups d’Etat, putschs...

« Établissement d’un véritable régime démocratique, lutte contre la corruption, promesse d’une transition politique apaisée et transparente » tels sont quelques-uns des objectifs avoués de...