CARTES SUR TABLE : Sénégal, après les évènements de mars, la tension est loin d’être retombée

09 - Juillet - 2021

Vendredi dernier, l’Assemblée nationale sénégalaise a voté une loi, jugée « liberticide » par l’opposition qui accuse le gouvernement de vouloir l’utiliser pour réprimer toute contestation à l’encontre du président Macky Sall. Ce texte a été adopté par 70 voix pour et 11 voix contre. Le deuxième reproche que l’on pourrait force à ce « passage en force » d’un texte qui trois jours avant été encore en discussion au sein de la commission des lois, c’est la procédure d’urgence qui a été utilisée.

Il faut dire aussi que cette nouvelle législation « sécuritaire » intervient au moment, ou un autre débat agite l’opinion publique sénégalaise, à savoir un éventuel 3e mandat présidentiel de l’actuel chef de l’Etat.

De là, à penser que Macky Sall prépare déjà sa réélection il n’y a qu’un pas à faire, que n’ont pas manqué pas de franchir les réseaux sociaux avec ce mot d’ordre « «  Free Sénégal », cris de ralliement d’une partie de la population lassée par les restrictions démocratiques.

En réalité, la question est de savoir, si ces lois présentées comme « antiterroristes » ne mettent pas en danger la démocratie sénégalaise. C’est ce que pense un certain nombre d’éminents juristes comme l’avocat et ancien garde des Sceaux Me NDOYE. Ont-ils tort ou raison ? C’est la question que je souhaitais poser ce midi à Ibrahima Thiam, président du mouvement sénégalais « Un Autre Avenir » auteur de deux ouvrages : « Un nouveau souffle pour le Sénégal » et « Ma part de vérité ». J’ai intitulé l’émission d’aujourd’hui : « Sénégal, après les évènements de mars, la tension est loin d’être retombée »

Dernières actualités :

19 - Septembre - 2022

Premier ministre : Macky Sall accouche d’une souris

Il avait supprimé le poste en 2019 et il l’a restauré ces derniers jours, en invoquant ses fonctions de président en exercice de l’Union africaine depuis le mois de janvier de cette année. La belle excuse. Il...

14 - Septembre - 2022

La 14e législature s’ouvre sur un coup de force !

Cela fait plusieurs mois que j’alerte l’opinion publique sur la montée des tensions dans notre pays, certains élus et responsables politiques, de la majorité comme de l’opposition, ne sont d’ailleurs pas...

20 - Août - 2022

Ousmane Sonko, un aventurisme inquiétant !

Pour ceux qui en doutaient encore, c’est désormais chose faite, Ousmane Sonko, président du PASTEF et membre à part entière de l’inter-coalition Yewwi Askan Wi – Wallu Sénégal, qui vient...

14 - Août - 2022

Ni Macky Sall, ni Ousmane Sonko

Renvoyer dos à dos le régime politique calamiteux de Macky Sall et le radicalisme politique de Sonko est plus qu’une urgence politique à prendre au sérieux par les sénégalais avant les présidentielles...

08 - Août - 2022

Législatives : Un camouflet pour Macky Sall

Si Macky Sall n’a bien qu’un seul motif de se réjouir du scrutin du dimanche 31 juillet c’est le taux de participation, même si celui-ci est loin d’atteindre les résultats qu’on est en droit...